Vocabulaire spécialisé des marais salants de Guérande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vocabulaire spécialisé des marais salants de Guérande

Message  Ar Barzh le Ven 21 Mar - 12:38

Je ne savais pas trop où mettre ça (Tugdu, je suggère la création d'une rubrique étymologie),alors j'ai choisi Toponymie.

Le vocabulaire des paludiers (bassin de Batz-Guérande et bassin du Mès) présente un certain nombre de termes techniques très intéressants, d'étymologies divseres : gauloise, latine, bretonne, romane, voire germanique. Un savant mélange qui reflète toute l'histoire de ce petit coin de Bretagne ayant conservé la langue bretonne très tard. La plupart de ces mots sont toujours en usage dans la communauté paludière.

Certains termes sont communs aux marais salants du Morbihan, mais aussi avec ceux de l'Adriatique (région de Venise) : cela suggère un vocabulaire technique très ancien, introduit en grande partie par les Romains.

Je commence par trois mots, et j'étaierai cette rubrique au fur et à mesure.

PALUDIER : à tout seigneur tout honneur ! Mot inconnu au sud de la Loire. Dans les marais salants de Bourgneuf ou Noirmoutier, on dit saunier. Ce terme britto-roman est donc à mettre en relation avec le breton d'origine latine palud, "marais", attesté dans le breton local vers 1940 : "me ga dehenn d'er palud" (je m'en vais au marais). En témoignent le terme paluder attesté en breton vannetais (1744) ainsi que ces noms d'homme bretons attestés au XVe à Guérande : Le Paluder, Le Paludier.

COBIER (couober XVe) "bassin réservoir" : "En dour ar gobié a ga abar en dro (...)" ("L'eau du cobier fait le tour" - Léon Bureau, discussion technique avec un paludier de Batz vers 1875). Viendrait du gaulois *com-wo-bero (= "avec des ruisseaux")

POISSINDRE "base de fossé"' : breton *poez en dro. Poez n'est autre qu'une évolution du latin pedis, pied. Le sens de ce mot est donc grosso modo "pied autour".

Infos tirées de Gildas Buron, "Bretagne des Marais Salants".


Dernière édition par Ar Barzh le Jeu 1 Mai - 15:30, édité 1 fois
avatar
Ar Barzh

Messages : 775
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 45
Localisation : Bro Naoned

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vocabulaire spécialisé des marais salants de Guérande

Message  Tugdu le Ven 21 Mar - 12:43

Comme toujours moultement instructif !

J'ai changé le titre, je crois que ce sont 2 domaines relativement proches pour garder un seul forum. ?

Arrive t on toujours en breton à faire la part , la distinction entre l'emprunt au latin durant l'antiquité
et l'emprunt au roman ?
avatar
Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vocabulaire spécialisé des marais salants de Guérande

Message  Ar Barzh le Ven 21 Mar - 15:52

Tugdu a écrit:Arrive t on toujours en breton à faire la part , la distinction entre l'emprunt au latin durant l'antiquité
et l'emprunt au roman ?

Normalement la forme du mot permet de dater l'emprunt.

Deux exemples rapides d'emprunts "datables", l'un au roman, l'autre au latin :

OSTALERI (auberge, café) a été emprunté avant que le s ne chute en roman pour donner hôtellerie. C'est donc un emprunt antérieur au XIIIe siècle, mais d'un mot en évolution bien romane (suffixe roman -erie).

ESKOP (évêque) dérive du latin episcopus. C'est une évolution propre au breton, très éloignée de l'évolution romane : le breton accentuait le O (episcOpus), les langues romanes le I (epIscopus). L'emprunt est donc beaucoup plus ancien et doit remonter à l'antiquité.

Ainsi COBIER que je cite plus haut, dérivant du gaulois *wo-bero (petit cours d'eau), a conservé le B de BERO sans évolution vers V > voir le breton de Batz GOVER, ruisseau, également de *wo-bero. Cela démontre de manière intéressante qu'il n'y a pas eu continuité, pour ce terme et au niveau strictement local, entre gaulois et breton. Cela montre aussi que le breton local a intégré des mots en évolution romane de par la proximité de la frontière linguistique et un bilinguisme certainement ancien. Cela suggère aussi un passage gaulois > latin ? > langues romanes > breton local > français local. Sacré voyage ! En substance un mot parfaitement gaulois, roman et breton à la fois.

Le mot BAULE ou BOLE est exactement dans le même cas. Il désigne localement et dans le Morbihan une prairie innondable par la mer, et non pas une dune comme on peut le lire parfois. Ce mot gaulois est passé à la fois dans les langues romanes et dans le breton du coin.

La région de Guérande offre de multiples illustrations d'un tel enchevêtrement linguistique, y compris avec des termes germaniques (Saxons ?). Bref, ça a du être le bazar dans le secteur au niveau linguistique malgré la suprématie du breton sur un très longue période
avatar
Ar Barzh

Messages : 775
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 45
Localisation : Bro Naoned

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vocabulaire spécialisé des marais salants de Guérande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum