Les nationalistes bretons ont fait du mal au Gallo : pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les nationalistes bretons ont fait du mal au Gallo : pourquoi ?

Message  Tugdu le Ven 26 Aoû - 12:42

raisonnement purement linguistique mais qui me semble juste.

Parcequ'ils ont donné l'idée que le Gallo s'arretait aux frontières de la Bretagne historique.
Alors que ce dialecte d'oil, on le nommera comme on veut , s'étend au Maine et à l'Anjou

ce qui fait que dans l'academie de Nantes (Pays de la Loire)
il y aurait eu 4 départements sur 5 concernés par le gallo ! : la Loire-Atlantique, la Mayenne, la Sarthe , le Maine et Loire

au final on a quoi dans cette académie : rien . pas reconnu .
car dans un sens les nationalistes bretons ont annexé le gallo sans le "partager".

il n'y a qu'à voir la carte de ce site qui normalement devrait être purement linguistique:
http://www.languesdoil.org/

et la présentation du gallo est inspiré du nationalisme breton au détriment de la linguistique : ABERRATION et contre vérité.
je me considere comme un nationaliste breton mais je ne peux pas laisser dire nimporte quoi au detriment de la vérité.

les autres dialectes s'affranchissent des frontières administratives et ....étatiques !

le seul point positif pourrait on dire, c'est qu'en gagnant des "droits" pour la langue bretonne (loi Deixonne), les nationalistes ont gagné quelques droits pour le gallo mais "B4", mais ce n'est plus de la linguistique mais de la politique.


--
Géographie
Le gallo est parlé en Bretagne orientale, appelée aussi Haute-Bretagne. Cette zone couvre le département d’Ille-et-Vilaine, l’Est des départements du Morbihan et des Côtes-d’Armor dans la région administrative de Bretagne, et le département de Loire-Atlantique dans la région administrative des Pays de la Loire.
---

Géographie
Le champenois se parle dans la région administrative Champagne-Ardenne et plus généralement dans toute l’ancienne province de Champagne incluant en plus : une partie de la Belgique (région de Bouillon-Sugny), la Brie Champenoise (une partie de l’Aisne avec Château-Thierry, de la Seine-et-Marne de Meaux à Provins), Champagne Icaunaise (de Sens à Joigny).

--

Géographie
Le bourguignon-morvandiau se parle dans la région administrative de Bourgogne, dans le massif du Morvan et sa périphérie (Auxois, bassin du Creusot, une partie des départements de la Nièvre, de l’Yonne, de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire).

--

Géographie
Le normand est parlé dans les régions administratives de Haute et Basse-Normandie ainsi que dans les îles anglo-normandes (Jersey, Guernesey).

--

Le picard est parlé dans la plus grande partie de la Picardie administrative, sauf au sud-est ou le champenois est la langue régionale, avec une zone de transition sans limite précise. Il est parlé dans la régions Nord-Pas-de-Calais, à l’exception du Westhoek, dans le «coin ouest», des environs de Dunkerque (plutôt flamingophone depuis le XIXème siècle) à Armentières (dans la région Nord-Pas-de-Calais, le picard est souvent appelé chti ou chti-mi, voire simplement patois, cependant, le terme picard se diffuse de plus en plus).
Le picard est aussi la langue de toute une partie de la Wallonie (Hainaut, Flandre «wallonne»), il est parlé dans les cantons occidentaux des Ardennes françaises, et enfin dans le canton d’Eu en Seine-Maritime.
Notons qu’il a été parlé jusque dans les années 1970 à Friedrichsdorf en Hesse par une colonie de Huguenots réfugiés en Allemagne après la révocation de l’édit de Nantes.

--

Géographie
La langue poitevine-saintongeaise est parlée dans la région administrative du Poitou-Charentes et dans le département de la Vendée (Région Pays de la Loire), ainsi que dans le nord de la Gironde, (région Aquitaine) et dans le sud du Pays de Retz (Loire-Atlantique). Par rapport aux autres langues d’oïl, elle se caractérise par de nombreux traits morphologiques et lexicaux communs avec l’occitan.
Les parlers d’Acadie (Canada) comportent de nombreux traits phonétiques et lexicaux de poitevin-saintongeais, suite à la colonisation du XVIIe siècle.

Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nationalistes bretons ont fait du mal au Gallo : pourquoi ?

Message  an troc'her lann le Jeu 15 Sep - 10:45

ton idée est interessante, la coupure entre ce que l'on appelle "gallo" et les autres parlers de l'Ouest est effectivement artificielle, mais je ne pense pas que ce soit la faute à des nationalistes bretons, les langues romanes forment une sorte de continuum (comme en breton d'ailleurs) de la wallonie au Portugal (sauf peut être la Roumanie qui est excentrée), quelle différence entre le wallon et le picard ? quelle différence entre le picard et le normand ? quelle différence entre le normand et le gallo de Dol ? quelle différence entre le parlers de Dol et les autres gallos ? A chaques fois les différences sont minimes. Mais ont doit bien mettre des limites, et ce sont les limites admnistratives, ce qui linguistiquement parlant est une abération... Ca donne des situations stupides, comme en Espagne où le "galicien" est langue officielle et traitée comme une langue noble, alors que les asturiens de l'ouest et léonnais du Nord qui parlent des formes extremement proches n'ont aucun statut et sont persuadé de parler un "patois"

Le problème c'est que la linguistique ne peut pas mettre de barrières nettes entre ces parlers (un prof de la fac nous disait qu'on a coupé la france en deux Nord/Sud avec les langues d'Oïl et Oc mais qu'on aurait tout aussi bien faire d'Est en Ouest...). Le tout c'est d'en avoir conscience

an troc'her lann

Messages : 194
Date d'inscription : 14/06/2008
Age : 28
Localisation : Bro Neñnèit / Paeiz de Nauntt

Voir le profil de l'utilisateur http://mitaw.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nationalistes bretons ont fait du mal au Gallo : pourquoi ?

Message  Tugdu le Jeu 15 Sep - 11:47



certes , tu as raison ce n'est pas une influence directe et constante des nationalistes bretons mais cette coupure administrative n'a pas lieu d'etre dans des sites qui traitent de linguistique
or ....c'est le cas dans le site que je cite en 1er message.

c'est une abberation et les autres dialectes d'oil ne se cantonnent pas aux limites des regions ni aux Etats.

et cette coupure administrative est tellement stupide qu'une region artificielle comme les PDL , on est d'accord ?
mais qui a 4 departements sur 5 relevant de la langue d'oil de l'ouest ne reconnait pas ce dialecte parceque
"porté" par des bretons, depuis la charte culturelle de 1977, le gallo est une option au bac dans l'academie de rennes.

disons que la charte de 1977 a été quand meme grandement obtenue par les natio. bretons., natio. bretons linguistiques mais ...pas que
on est dans la grande periode du FLB.

maintenant la norme culturelle bretonne repete tellemeent "le gallo" 2eme langue de bretagne (ce qui est vrai)
que ce dialecte empêche en quelque sorte qu'il soit reconnu de façon apaisée en mayenne ou ailleurs.
car les gens comprennent "2eme langue bretonne"

d'un autre coté on pourrait prendre les choses a l'envers plus positivement
: c'est parcequ'il n'y a aucune militance de quoiquecesoit pour leur dialecte (mayenne) qu'il n'est pas reconnu par l'academie de nantes.


mais de toute façon en france tout marche malheureusement par la pression violente , le FLB n'est pas pour rien dans la charte de 1977.
les regions qui ont eu une violence de ce style ont obtenu quelquechose.
les autres rien
...

Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nationalistes bretons ont fait du mal au Gallo : pourquoi ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum