A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Tugdu le Jeu 15 Sep - 8:47

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=23168

Peslan tirerait son nom des landes qui l'entourent, landes déjà décrites par Ogée (2),

....
Du Peslan, jadis écrit Pélan, nous n'aurons pas éclairci le début. Or Pé vient de podium, en latin synonyme de mons, lieu élevé (4) que l'on retrouve aussi au Pé de Buzay dans le pays de Retz (Podium Buzei en 1244), devenu « pied » en Côtes-d'Armor (le Pied-Courtel, à Ploubalay) ou « pou » dans le Morbihan (à Guidel ou Plouay). Cette situation élevée correspond bien au lieu élevé qu'est Peslan, gros village dominant un océan de landes et le Canal.

...

Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Ar Barzh le Jeu 15 Sep - 10:48

Tugdu a écrit:
Du Peslan, jadis écrit Pélan, nous n'aurons pas éclairci le début. Or Pé vient de podium (...)

C'est bien plus certainement un PENLAN avec assimilation, ou encore un pellañ, "endroit le plus éloigné".

Pour le reste :

Or, nous sommes au cœur du Pays nantais où les toponymies, les langues, se mélangent allègrement. Autour de Peslan, Curun est nommé d'après les termes romains qui y ont été trouvés (cura = soin en latin), la Touche et Melneuf sont gallèses, Barel est soit germanique (baro), soit angevin (enclos). Les Noës, Guenrouët, Penfao ou Lévrizac sont bretons.

MELNEUF : Mesleneuc 1520, Melleneuc 1407 et 1672, Meleneuc 1448, Mesleneuc 1586 n'est absolument pas gallo mais parfaitement breton. C'est "l'endroit planté de millet".

CURUN selon Léon Fleuriot pouvait dériver de CUL RUN, "maigre tertre = petit tertre"

LES NOES est un toponyme parfaitement gallo.

BAREL (Barrel 1404) doit être soit un dérivé de barre "lieu fortifié" (d'ailleurs un retranchement était signalé en ce lieu au 19e), soit de barrel "barre de bois ou de métal". Mais LA CROIX BAREL à Guenrouët laisse imaginer que ça peut être un nom de famille. Précisons au passage que l'angevin et le gallo, c'est la même chose.

LEVRISAC (levrisiacum 12e) n'est pas pas d'origine bretonne.

Bref, pas lumineuse, cette étude toponymique... Mieux vaut lire celle d'Hervé TREMBLAY pour la même région, "Noms de lieux et itinéraires anciens en Loire-Atlantique, de Nantes à la Vilaine et au Brivet". Chez l'auteur, Bouvron 1996.

Sinon un truc intéressant dans les notes, et déjà souligné par Yann Mikael dans Pihern :

Saint-Omer dépend de Blain et a été originellement fondé autour d'un village nommé Mitau ou Millau et aujourd'hui disparu.


Noté aussi la frairie de Millac en 1531, ce nom n'est aucunement disparu puisqu'il survit au cadastre de Blain sous la forme Le Pas de Millac. Cette fairie de MILLAU / MILLAC est très certainement une trève dédiée à saint Miliau.

Ar Barzh

Messages : 775
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 45
Localisation : Bro Naoned

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Tugdu le Jeu 15 Sep - 11:50

Toujours trés intéressant les perles toponymiques que tu nous donnes !
l'auteur semble s'emmeler les pinceaux mais "l'erreur est humaine". et j'aime bien son style redactionnel.
Apparemment il parle d'influence bretonne pour les frairies charentaises
ce que j'ai mis en doute sous le pseudo "ex site bretagne unie" sur ABP

qu'en penses tu Ar barzh de cette "influence bretonne"
?


Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Ar Barzh le Jeu 15 Sep - 14:14

Frairie dérive du latin fratria : son sens originel n'a aucune connotation religieuse.

Il a été employé en Bretagne pour dénommer (tardivement ?) les quartiers de paroisses ou trèves, et en Charente et Limousin les fêtes de quartiers.

Considérer que ces deux phénomènes ont une origine commune parce que désignés par le même mot semble aberrant. Il s'agit d'une extension sémantique assez courante : la frairie est composée de ceux qui font partie du "même ensemble".

Par exemple, ai-je raison si je dis que le basket a été inventé par des boulangers parce que panier vient du latin panem, "pain" ? Shocked Non : aujourd'hui, panier a des sens multiples : on peut y mettre ses courses, y essorer sa salade (et y transporter des détenus ou suspects), y lancer un ballon, ou même y mettre la main (Embarassed).

En revanche il est probable que le mot ait été appliqué à deux choses différentes pour une bonne raison : je crois que les frairies bretonnes étaient aussi le théâtre de fêtes de quartiers (j'en ai entendu parler à Sion-les-Mines dans les années 90 par une fratrie qui y participait activement, mais je ne me souviens plus de leur dénomination...).


Ar Barzh

Messages : 775
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 45
Localisation : Bro Naoned

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Tugdu le Jeu 15 Sep - 20:10

c'est comme cela que je l'entendais également ,
un hasard sémantique

Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  an troc'her lann le Ven 16 Sep - 9:33

mm je crois que j'ai entendus la même chose à Sion, je chercherais dans mes enregistrement quand j'aurais le temps. Toi aussi il était question de jeunes gens qui se déguisaient en un certain mysterieux personnage de la forêt ? (mon interlocutrice n'a jamais sut m'expliquer clairement ce que c'était..).

Pour les frairies, j'ai répondu sur le site, mais je crois que le système de "frairie" n'est pas en soit un fait isolé en Europe, loin de là, les pratiques communautaires étaient répendus dans une vaste partie de l'Europe de l'Ouest (et même dans certaines zones d'amerique du Sud, apportée par les espagnols), ce ne serait pas étonnant que certaines, comme la bretagne aient mit un "vernis religieux" par dessus.

Les frairies en revanche sont interessantes en Bretagne parce qu'elles semblent correspondres à une influence "celtique" sur le territoire (zones bretonnante ou qu'il l'a été, saints celtiques... enfin vous connaissez aussi tout le tralala), quand je dit "celtique" je parle uniquement du fait linguistique, il n'est pas prouvé qu'elles trouvent leurs origines dès l'age de fer bien sûr, quoique, ces pratiques sont inhérentes aux zones d'habitat dispersée : "le bocage". hors le paysage agraire gaulois selon les archéologues n'était pas si différents de ce que l'on connait aujourd'hui dans l'Ouest, avec talus, petit champs, habitats dispersé il est probable qu'ils y avait des regroupements familiaux comme dans les frairies... A cela on peut rajouter que les races de moutons les plus proches des espèces d'époques se trouve dans des zones comme celle ci (lande de bretagne et ouessant ici, xaldu aux asturies, les moutons noirs du nord du pays de galles...) Il y a dut avoir une certaine continuitée agraire dans le pays (enfin jusqu'au 19ème)

an troc'her lann

Messages : 194
Date d'inscription : 14/06/2008
Age : 28
Localisation : Bro Neñnèit / Paeiz de Nauntt

Voir le profil de l'utilisateur http://mitaw.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Ar Barzh le Ven 16 Sep - 10:42

an troc'her lann a écrit:mm je crois que j'ai entendus la même chose à Sion, je chercherais dans mes enregistrement quand j'aurais le temps. Toi aussi il était question de jeunes gens qui se déguisaient en un certain mysterieux personnage de la forêt ? (mon interlocutrice n'a jamais sut m'expliquer clairement ce que c'était..).

Dans mon souvenir, il était juste questions de jeux rigolos accompagnés de force libations. Chaque "quartier" était représenté par une équipe portant un t-shirt spécifique.

Les frairies en revanche sont interessantes en Bretagne parce qu'elles semblent correspondres à une influence "celtique" sur le territoire (zones bretonnante ou qu'il l'a été, saints celtiques... enfin vous connaissez aussi tout le tralala), quand je dit "celtique" je parle uniquement du fait linguistique, il n'est pas prouvé qu'elles trouvent leurs origines dès l'age de fer bien sûr, quoique, ces pratiques sont inhérentes aux zones d'habitat dispersée (...)

Ben moi je trouve qu'elles rappellent carrément la structure clanique. A ce propos Gildas Buron suppose qu'en presqu'île de Guérande, l'importance énorme des noms d'hommes dans la formation des toponymes pourrait avoir une origine du même style : société celtique ancienne de type clanique.

Ar Barzh

Messages : 775
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 45
Localisation : Bro Naoned

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Ar Barzh le Jeu 6 Sep - 20:16

Je ressuscite ce fil perdu dans les limbes de l'oubli cybernétique pour confirmer que BARREL est bien un patronyme porté autrefois à Guenrouët : cf. par exemple Eon Barrel et Denis Barrel de Guenrouët, cités dans un acte de l'année 1404 (Archives 44, Série B n° 1817).

Ar Barzh

Messages : 775
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 45
Localisation : Bro Naoned

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A peslan (guenrouet) sur les traces d'une chapelle disparue (ABP)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum