Le colloque Rennes-Nantes des 8 et 9 Octobre 2009: un moment historique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le colloque Rennes-Nantes des 8 et 9 Octobre 2009: un moment historique ?

Message  Tugdu le Mer 21 Oct - 13:33

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=16398

Article AGENCE BRETAGNE PRESSE trés intéressant .

---
Le colloque Rennes-Nantes des 8 et 9 Octobre 2009: un moment historique ?

Source : Institut de Locarn
Porte parole: Joseph Le Bihan
Publié le 17/10/09

NANTES/NAONED — Peut-on considérer que le colloque Rennes-Nantes des 8 et 9 Octobre 2009 est un évènement historique à marquer d'une pierre blanche ? On peut le croire pour deux raisons: - d'une part les deux Maires Jean-Marc Ayrault et Daniel Delaveau se sont donné une obligation de résultats. - D'autre part la satisfaction générale des participants ( 500 personnes environ à Rennes comme à Nantes ) à l'issue du colloque était manifeste.

C'était comme si chacun sentait confusément être resté, du fait de cette longue période de rivalité archaïque, lancinante , négative, à côté d'une opportunité humaine et économique alors qu'il y avait tant à faire ensemble et que tout d'un coup l'horizon se dégageait avec une voie largement ouverte. On a perçu un élan général constamment entretenu par tous les intervenants. Un participant lyonnais, Professeur à Sciences Po Lyon, en charge, auprès de Gérard Collomb, Sénateur Maire de Lyon, d'études sur la définition d'une aire métropolitaine multipolaire autour de Lyon disait combien il était séduit par tout ce qu'il avait entendu vendredi matin à Nantes au point de dire que le projet s'engageait mieux ici sur Nantes Rennes que dans l'aire lyonnaise parce que porté par une vision très claire et semble-t-il mieux partagé.

Il faut clairement saluer la performance des deux Maires qui ont su donner la bonne vision de ce nouveau projet de coopération entre les deux villes. L'échec de l'opération campus pour les deux universités, la prise en compte du Monde globalisé, la compétition internationale, européenne puis mondiale ont été les éléments déclencheurs de cette nouvelle réflexion. Finies les petites guerres de chapelles, auxquelles se sont parfois livrées les deux villes. Aujourd'hui c'est « Unissons nous pour être meilleurs ensemble ». Cette nouvelle ambition nécessite une gouvernance appropriée. La mise en place de Groupes de Travail et d'une Commission Permanente répond bien à cette exigence, du moins en première étape.

A une question sur l'intérêt d'une modification de la frontière régionale située entre Nantes et Rennes, Jean-Marc Ayrault a donné une réponse pragmatique et de bon sens: « nous voulons être efficace et utiles ….. Et pour cela, nous n'allons pas attendre que les limites des deux Régions soient modifiées » Pour autant cette frontière, placée comme elle l'est entre les deux villes est-elle neutre dans le fonctionnement de la coopération entre Nantes et Rennes ? Evidemment non. Des chercheurs mettant en œuvre un projet commun sur les deux villes ont, par exemple, fait remarquer que la procédure de montage des dossiers est compliquée lorsqu'il faut faire intervenir les deux régions et de plus selon des procédures différentes, d'où perte de temps, délais allongés. Les structures et projets communs nécessiteront très souvent une harmonisation des politiques en amont dans les deux Régions, d'où encore allongement de délais, voire blocages. Les structures communes aux deux villes qui seront souvent souhaitées, notamment dans le secteur public et para-public (évoquées par exemple par les présidents des Universités de Rennes et de Nantes) nécessiteront les accords des échelons nationaux et régionaux en charge de ces secteurs mais toujours calés sur les limites territoriales régionales actuelles ……..On voit bien que cette situation génèrera des occasions multiples de blocage ou d'inertie. Dans l'immédiat et c'est là tout son intérêt, la formule Groupes de Travail + Commission Permanente aura aussi pour objectif de « déminer » ce genre d'obstacles, outre sa mission première d'initialiser des projets (1)

A une autre question sur la compatibilité des valeurs humaines à Rennes et à Nantes pour bien travailler ensemble les deux Professeurs de médecine, Chefs de Service aux CHU de Rennes et de Nantes et coopérant sur le thème de la cardiologie ont indiqué qu'au contraire les valeurs communes qu'ils partagent facilitent bien les choses. Au fond cette longue histoire commune entre les deux villes, leurs grands édifices historiques complémentaires, leur envie de culture, notamment populaire, originale et enracinée et enfin leurs valeurs fondées sur la tolérance et l'ouverture constituent un socle commun précieux sur lequel les groupes de travail pourront s'appuyer dès qu'ils aborderont des thèmes comme le tourisme, les projets culturels ou, point très important, la lisibilité et la notoriété internationales des deux villes.

Dès à présent cette coopération active Rennes-Nantes est pleine de promesses; elle peut, ainsi que le suggère d'ailleurs Daniel Delaveau dans la revue Place Publique, constituer l'amorce d'une aire métropolitaine multipolaire allant de Saint-Malo à Saint-Nazaire avec comme noyau central le bipôle Rennes Nantes. A cette dimension cet ensemble commencera à compter à l'échelle de l'Europe, voire au delà.

Une crainte est assez souvent exprimée en Bretagne Occidentale. La puissance de l'ensemble Nantes-Rennes ne va-t-elle pas « assécher » ce territoire? ce serait une grave erreur; le duopole Nantes-Rennes a tout intérêt à s'appuyer sur un hinterland breton dynamique. Mais, là aussi, une aire multipolaire articulée autour de Brest, Quimper, Morlaix, Lannion, Lorient, Pontivy aurait du sens et peut constituer une force réelle à partir d'enjeux tels que la Mer, l'agro-alimentaire, images et réseaux. Cette nouvelle aire devra se connecter de manière la mieux adaptée possible au bipôle principal Rennes-Nantes. En particulier un domaine aussi hautement stratégique pour notre région que la Mer n'a pas été cité au cours du colloque et pour cause: Rennes n'a pas de compétences directes sur le sujet ce qui n'est pas le cas de Nantes où les compétences en la matière sont fortes. Le pôle de compétitivité Mer est en effet, cette fois, situé à Brest et il est urgent de rectifier une situation aberrante ( conséquence de la frontière régionale existante) se traduisant par la mise à l'écart de Nantes et de la Basse Loire du pôle Mer.

Un point clé conditionne la réussite de l'opération: la communication et l'information qui doivent suivre. En particulier les médias, audio-visuels et presse écrite, se doivent d'intégrer au plus vite ce changement de cap. Il ne sera plus possible pour les habitants de Nantes et de Loire Atlantique d'ignorer ce qui se passe à Rennes et en Ille-et-Vilaine et réciproquement En conclusion, cette grande coopération qui s'annonce entre Nantes et Rennes doit d'abord bien démarrer et faire ses preuves. L'action doit donc s'engager rapidement car personne ne nous attendra dans la compétition économique européenne et mondiale. (1)L'inscription en première priorité d'une liaison rapide par fer entre les deux villes via Notre-Dame-des-Landes est parfaitement cohérente avec la coopération qui s'engage.

Un débat a été diffusé sur Télé Nantes: [Voir le site] ■

L'Institut de Locarn, Association de chefs d'entreprise ayant pour objectif de contribuer au développement de la Bretagne dans toutes ses dimensions, notamment au plan économique, a pour ambition, outre sa mission de think tank, d'animer le réseau de la Diaspora Economique Bretonne

Tugdu
Admin

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Sant Nazer

Voir le profil de l'utilisateur http://bzh-lib.5forum.info

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum